Impact

verger maraîcher de Walhain

Le cœur de métier du projet reste la production alimentaire éco-intensive : des légumes, fruits, fleurs comestibles, aromates seront cultivés et récoltés à destination des segments d’écoulement en vente directe, essentiellement en Région Bruxelloise. Nous estimons que les ventes de plantes alimentaires du projet de Walhain dépasseront 100.000 euros dès la 2ème année. A ces produits s’ajouteront les services d’accueil : ateliers thématiques, dégustations, évènements, team-building etc, qui génèreront des recettes supplémentaires, à l’image de ce qui est pratiqué dans les potagers anderlechtois, mais à une échelle potentiellement supérieure.

Le potager agroforestier est en soi un résultat écologique du fait de la biodiversité et de l’écologie fonctionnelle qui l’habitent. C’est en rendant accessible ce patrimoine écologique à des audiences diversifiées, souvent d’origine urbaine, que l’on parviendra à des impacts d’ordre pédagogique et exemplatif. Ces impacts sont objectivables en termes de nombre d’ateliers, de pratiquants, de visiteurs, de durées de visites. Ils existent aussi sous des formes moins tangibles telles que la progression du savoir populaire en matière de vie des arbres, d’associations agroforestières, de cycle du carbone ou d’auxiliaires des cultures.